- Les FRAGRANCES -


 - Les 7 Grandes Familles -

 

 

Mais qu'est-ce qu'un parfum?


Un parfum est un accord parfumé dans lequel on va trouver des notes de synthèses et des notes animales.


Ces ingrédients nouveaux vont avoir le même effet que le sel sur les aliments : relever le goût et le prolonger en bouche. Pour le parfum, c'est idem.

Devant la diversité des compositions parfumées, le Comité Français du Parfum a établi une classification en sept grandes familles, elles-mêmes subdivisées en sous-familles.

 

Ces appellations sont applicables tant pour les créations féminines que masculines.

 

* Les hespéridés regroupent des parfums résultant de l'expression des zestes d'agrumes (orange, bergamote…). On distingue l'hespéridé floral chypré, l'hespéridé épicé, l'hespéridé boisé, l'hespéridé aromatique.

 

* Les floraux correspondent aux parfums à dominante fleurie (rose, tubéreuse…) : soliflore, soliflore lavande, bouquet floral, fleuri vert, fleuri aldéhydé, fleuri boisé, fleuri boisé fruité.

 

* Les fougères, contrairement à leur appellation, ne sont pas le reflet de l'odeur de ces plantes, mais associent des notes boisées et lavandées : fougère, fougère ambré doux, fougère fleuri ambré, fougère épicé, fougère aromatique.

 

* Les chyprés doivent leur dénomination à un parfum créé par François Coty en 1917, « Chypre ». Ce sont des odeurs de mousse de chêne accompagnées de notes fleuries et fruitées : chypré, chypré fleuri, chypré fleuri aldéhydé, chypré fruité, chypré vert, chypré aromatique, chypré cuir.

 

* Les boisés sont plutôt destinés à une clientèle masculine. Ils utilisent le santal ou le cèdre, mais également le patchouli et le vétiver : boisé, boisé conifère hespéridé, boisé aromatique, boisé épicé, boisé épicé cuir, boisé ambré.

 

* Les ambrés, appelés également les orientaux, présentent des fragrances chaudes et poudrées aux fréquents accents vanillés : ambré fleuri boisé, ambré fleuri épicé, ambré doux, ambré hespéridé, semi-ambré fleuri.

 

* Les cuirs, davantage masculins, évoquent les odeurs de tabac, de fumée ou de peau : cuir, cuir fleuri, cuir tabac.

 

 

 



 

***

Retour SOMMAIRE

 

*** 

 

 

 


 

- N° 5 (1921) de CHANEL -

 

 

Lorsqu'en 1921 Gabrielle CHANEL décide de lancer un parfum à sa griffe, la mode est aux fragrances capiteuses et poudrées. "L'ange exterminateur de la mode" comme l'appelle Jean Cocteau, est une révolutionnaire.

 

Elle veut du jamais senti, "un parfum de femme à odeur de femme". Sa rencontre avec le parfumeur Ernest BEAUX sera décisive.

 

L'époque est bouillonnante... STRAVINSKY, PICASSO, BRETON, DADA.

 

Les composition d'Ernest BEAUX sont de la même veine. C'est pour alléger une première ébauche, saturée de jasmin somptueux, qu'il décide d'employer les aldéhydes aliphatiques, solutions dont la propriété (encore ignorée car personne n'a osé s'y frotter) est d'exalter les notes associées. Il choisit l'overdose. La légende parle d'erreur de manipulation : c'est un trait de génie.

 

Quatre vingt ans plus tard, Chanel n° 5 resplendit toujours d'un éclat unique, fulgurant. De même le nom, quasi abstrait et le flacon, impeccable épure, sont indémodables.

 

 

 

 



 

***

Retour SOMMAIRE

 

*** 

 

 

 


 

- Arpège (1927) de LANVIN -

 

 

* Notes de Tête (hespéridées) : aldéhydes, bergamote, néroli

* Notes de Cœur (fleuries) : ylang-ylang, rose, iris, jasmin, coriandre, clou de girofle, géranium, tubéreuse, muguet

* Notes de Fond (boisées) : patchouli, vétiver, santal, vanille, styrax

 

 

Plus qu'un parfum, c'est une histoire d'amour maternel. Jeanne LANVIN a commencé comme petite main, décorant des chapeaux, avant de s'installer en 1885 à dix-huit ans, dans un minuscule atelier de couture rue du Marché Saint honoré.

 

En 1927, elle est une reine de la mode, la grande rivale de Coco CHANEL; Sa fille unique, Marie-Blanche, qui est musicienne, va fêter ses 30 ans.

 

Jeanne LANVIN, qui a déjà créé des dizaines de robes pour elle depuis qu'elle est enfant, veut lui faire un cadeau sublime. Ce sera un parfum : le "plus beau parfum du monde"... Elle fait dessiner un flacon en forme de pomme, orné de l'image stylisée d'une mère tenant sa fille par la main.

 

Son nom musical, Arpège, est un hommage au talent de Marie-Blanche.

 

A cette époque, Jeanne LANVIN a déjà lancé quatorze parfums. Elle dispose de sa propre usine à Nanterre et d'un "nez" tout dévoué : André FRAYSSE qui n'a que 25 ans. Il décline les essences les plus chères : rose de Bulgarie, jasmin de Grasse, une soixantaine de notes florales qui s'apaisent dans un fond d'iris et de vanille.

 

Marie-Blanche est envoûtée, comme ensuite Mistinguett, Yvonne PRINTEMPS, Colette et Louise de VILMORIN, qui écrit ainsi Arpège : "Une fragrance qui sent à la fois les fleurs, les fruits, la fourrure et les feuilles."

 

 

 



 

***

Retour SOMMAIRE

 

*** 

 

 


 

Chypre (1917) de COTY -

 

 

L'origine patronymique des parfums "Chypre" n'est pas clairement établie mais deux hypothèses peuvent être retenues :

 

 

Cyprus de Kypros jujubier

 

 

 

 

> Le Cyprus de Kypros, arbre de Chypre à feuille de jujubier, donne par cuisson dans l'huile, le parfum appelé cyprus.

 

 

 

 


> L'île de Chypre était très riche en végétaux odorants, comme le ciste et souchet.

 

 


Chypre 1917 de COTY par LALIQUE

 

La palette des matières premières utilisées dans les compositions appelées "Chypre" demeure inchangée pendant des siècles ; puis l'apport des premiers synthétiques odorants industriels et de nouveaux types d'extraits naturels sont exploités dans une période allant de la fin du XIXe siècle au début du XXe siècle, et plus précisément à 1917, date de la création du fameux "Chypre" par François Coty qui symbolise le point d'orgue de cette famille de compositions.

 


En effet, alors que les parfums restent jusqu'à la Grande Guerre, élitistes et à diffusion limitée, Coty en 1917 rompt la tradition avec son "Chypre", le premier parfum grand public à retentissement exceptionnel.
Plusieurs dizaines de parfums au patronyme "Chypre", suivent jusque vers 1950, début de la parfumerie contemporaine.


Si la forme olfactive des Chypre a évolué au cours des âges, comme celle de tous les parfums, elle reste marquée par la présence de mousse de chêne, d'iris et de composants musqués et ambrés.


coty-chypre-avec-boite.jpg

 

La dénomination "Chypre" ou le qualificatif de chypré, ont été très utilisés par les parfumeurs contemporains.


Si l'on consulte les catalogues des Parfumeurs entre 1919 et 1949, c'est-à-dire après l'apparition du fameux Chypre de Coty, force est de constater que chacun d'eux comportait une référence "Chypre", souvent classée dans les parfums de fleurs tels que Oeillet, Rose, Héliotrope, Jasmin, Géranium...


Quant à la disparition observée du nom "Chypre", parmi les nouveaux parfums créés ces dernières années, elle est probablement liée au développement des stratégies de marketing et de communication des parfumeurs. Le besoin de rêve et d'évasion exige d'avantage d'imagination pour baptiser de manière de plus en plus originale, de plus en plus évocatrice ou suggestive, une création parfumée.

 

Retour : Les Parfums COTY

 

 

 


 

 

***

Retour SOMMAIRE

 

*** 

 


 

- L'Eau Sauvage (1966) de ROCHAS -

 

 

L’Eau Sauvage de Christian Dior a fait entrer la parfumerie masculine dans l’ère industrielle. Créé en 1966 par le parfumeur Edmond ROUDNITSKA (1905-1996), il est le parfum masculin le plus vendu dans le monde durant ce dernier quart de siècle.

 

Au génial créateur de Diorissimo et de Miss Dior, Dior avait demandait : « faites-moi une senteur : ni un parfum, ni une eau de Cologne »

 

Parallèlement le couturier avait demandé au dessinateur René GRUAU une illustration audacieuse : ce sera un homme au sortir du bain, nu ou presque (une première en publicité) sous le regard supposé d’une femme.

 

Qui sinon la femme  pourrait en effet convaincre l’homme de se parfumer enfin avec autre chose qu’une eau de Cologne lavandée ? Le succès fut immédiat.

 

Certes, Eau Sauvage ne dédaigne pas les notes fraîches des eau de Cologne classiques (citron, lavande, romarin, basilic... ) mais elle ose une touche de jasmin (en fait de l’hédione, utilisé pour la première fois en dominante) et un fond de mousse de chêne plus nettement sensuel.

 

Edmond ROUDNITSKA confia : « c’était l’antithèse de Chypre de COTY. De composition très stricte, simplifié, aéré, dépouillé, c’est un parfum qui par sa fraîcheur fleurie, discrète mais persistante, symbolise la jeunesse par excellence. »

 

Toujours en tête des ventes, ce parfum que n’ont pas supplanté les autres créations masculines de Dior (Eau Sauvage Extrème ou Fahrenheit) était en quelque sorte la préfiguration des parfums unisexes ou « androgynes », à la mode aujourd’hui : il est le parfum masculin le plus acheté par les femmes.

 

Allez voir l'Album Eau Sauvage

 

Retour à L'HISTOIRE  du PARFUM




 

***

Retour SOMMAIRE

 

*** 

 

 


 

- Fleurs de Rocaille (1927) de CARON -

 

 

* Notes de Tête : Aldéhydes, Violette, Muguet, Lilas

* Notes de Cœur : Jasmin, Ylang-ylang, Mimosa, Rose, Autres Fleurs

* Notes de Fond : Santal, Cèdre, Musc

 

La femme qui porte ce parfum est à l'image de son parfum, forte et fragile à la fois. "Fleur de Rocaille" est un parfum floral qui allie tradition et nouveauté, classicisme et jeunesse. Un parfum qui évoque les effluves mêlés des fleurs au printemps, un parfum léger qui s'adapte à toutes les saisons.

 

 

 



 

***

Retour SOMMAIRE

 

*** 

 

 


 

 

 

  - Opium (1977) d’Yves Saint Laurent -

 

 

 

Les grands parfums naissent toujours dans ma rupture. En 1976 la tendance est aux notes vertes, plutôt froides. Yves Saint Laurent, lui rêve d’un parfum pour l’impératrice de Chine, d’une senteur orientale, genre presque totalement oublié depuis Shalimar (créé par Jacques Guerlain en 1925.)

 

 

Ses financiers eux rêvent d’un parfum pour reconquérir les États-Unis, fort, dominateur et irrésistible.

 

 

Le nom Opium est une du couturier, le flacon aussi, orné d’un gland de soie frangée dont il a déniché le modèle au fond de sa collection personnelle.

 

 

Il faudra des mois pour assembler le jus (auquel Mme Estée LAUDER trouvera trop de ressemblances avec son Youth Dew) : un peu d’orange, du piment, de l’œillet, la trilogie (rose - jasmin - ylang), de la pêche et des épices à profusion, de la vanille, de l’encens, de santal, du patchouli, de l’ambre, des muscs...

 

 

Le produit est à peine mis en vente, que l’on frôle la rupture de stock.

 

Deux décennies plus tard, il continue d’enivrer des millions de femmes à travers le monde.

 

 

 

 

- L' Inrô Japonais :

 

Inro-en-Laque-.jpg

 

Étymologie : du japonais "inrô" qui signifie littéralement "panier de sceaux"

 

compoZitanInro2


Description : Sorte de petite boîte laquée, plus ou moins décorée et présentant un nombre variable de compartiments. Ces compartiments sont reliés entre eux au moyen d'une cordelière coulissant dans divers types de perforations. Cette cordelières, de longueur variable, se porte attachée à la ceinture, en bandoulière ou autour du cou.

L'inro est destiné au transport de petits objets, ce qui en fait plutôt un sac de soir.

 

inro_e_netsuke.jpg

 


Histoire : Cet accessoire d'origine japonaise est apparu au XVIe siècle. Il se portait alors attaché au "obi" (ceinture traditionnelle japonaise en tissu, se caractérise par sa largeur) à une époque où les poches n'existaient pas plus au Japon qu'en Europe. A noter qu'au XVIe siècle, les sacs se portaient également à la ceinture en Europe.

 

 

 

Explications : Comme nous l'indique son étymologie, l'Inrô était initialement destiné au transport des sceaux. Cet usage a disparu vers la fin du XVIe siècle au profit d'un autre type de cachet : le médicament.

Devenu populaire au Japon, il y incarne désormais un accessoire traditionnel.

 


Inro-Japonais.jpg

 

 

En ce qui concerne la mode occidentale, l'Inrô a inspiré de nombreux créateurs et couturiers qui en ont fait des minaudières, notamment dans les années 1910 et 1920. Plus récemment, en 1977, le couturier Yves Saint Laurent a également repris le graphisme de l'inrô pour créer le flacon de son célèbre parfum Opium.

 

 

 

Retour à  L'Histoire du Parfum.

 

 

 


 

 

***

Retour SOMMAIRE

 

*** 

 


 

 

 - Tabac Blond (1919) de CARON -

 


Après "Narcisse Noir" (1911), Ernest DALTROFF voulut s'adresser aux femmes possédant cette nouvelle allure, les garçonnes, qui appréciaient les parfums chauds et sensuels.


Également influencé par l'évolution artistique de son temps qui rejette toute forme d'académisme, il recherche des créations olfactives, véritables constructions parfumées abstraites et capables de procurer des impressions émotives plutôt que de donner une photographie parfaite de la nature.

 

 

Pour cela, DALTROFF utilise comme élément de base la puissance des notes de synthèse, "trouvailles explosives", qui permettaient seules de telles créations.

Tabac-Blond.jpeg

Cet accord puissant de l'odeur de fumée et de cuir recherché pour "Tabac Blond" (1919), fondant la famille des chyprés-cuirs est rendu possible par l'utilisation de la note isobutylquinoléine, groupe de produits chimiques aromatiques découverts vers 1880.


Cette note cuir vient relever la base d'œillet associé au tilleul, dans un cœur d'iris, d'ylang-ylang et de vétiver, sur fond de patchouli, de cèdre, d'ambre et de musc."Tabac Blond" est une véritable illusion olfactive, puisqu'il ne contient pas une seule fleur de tabac dans sa composition.


Ce premier grand succès de Caron après la guerre fut dédié aux garçonnes, qui fumaient ces cigarettes blondes de Virginie, adoptées par elles après le passage des troupes alliées.

Il s'inspire aussi de "L'Origan" (Coty) et de "L'Heure Bleue" (Guerlain). Son parfum est d'une force extraordinaire, qui sera aussi adopté par les hommes.

La Société Française des parfums, classe, pour sa part, "Tabac Blond" comme le premier parfum de la famille des cuirs et non des chyprés cuir.

 

 

Retour Les Parfums CARON

 

 


 

***

Retour SOMMAIRE

***

 

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus